Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 00:45

 1

 17

 3

 9

 15

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 00:45

Telle est l'expression qui résume l'effet produit par le bouledogue français, nommé Raymond, co-animateur d'une émission télévisée. Voir sa bonne bouille au petit écran, si familier du présentateur, suscite l'envie de mieux connaître le bouledogue français.

M6.jpg

Cela explique le pic des demandes observé ces dernières années au sein du Clubv de bouledogue français. La magie de la TV.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 00:45

Autre marque de distinction : l'automobile.

 

Elle est réservée à quelques privilégiés (noblesse, gros industriels, haute bourgeoisie). Sa fabrication se fait en série depuis la Ford modèle T, mais ces séries sont limitées. Il es de bon ton d'orneer l'automobile d'accessoires distinctifs et personnalisés, qui rendent chacune d'elles unique. L'ornement le plus recherché est la mascotte automobile, qui trône sur le bouchon du radiateur.

Certaines sont fabriquées en série comme le prouvent les catalogues d'accessoires de la maison Marvel. D'autres sont de véritables oeuvres d'art, fabriquées en séries très limitées par de grands orfèvres et conçuent par des sculpteurs célèbres.

Il existe même un concours annuel organisé par un journal. L'auto, réservé aux "motifs artistiques pour bouchons de radiateurs". Le premier prix a été attribué en 1922 à un "bouledogue à la chaîne", dont les auteurs sont MM. Dugès et Jouenne. Cette mascotte a été produite par les établissements Marvel, en deux tailles, deux factures - cubiste comme le sujet primé d'origine et non cubiste - et en un cinquième modèle cubiste avec thermomètre incorporé. Cet objet, produit en série, est plus facile à trouver que les mascottes en bronze, signées par des sculpteurs célèbres : Dreux, Bourcart, Samson, Paillet, Descamp, Cardeilhac, etc...

bouchon-de-radiateur-1.jpg

bouchon-de-radiateur-2.jpg

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 00:45

La joaillerie

Le bouledogue français, particulièrement prisé à la cour du Tsar de Russie, ne pouvait qu'inspirer le célèbre joaillier Fabergé et son école. Le bouledogue y est le plus souvent sculpté dans une pierre fine dure, ses yeux sont des pierres précieuses et le collier en or est orné de pierres fines.

Faberge-1.jpg 

Ces pièces sont très rares et particulièrement onéreuses.

 

Par ailleurs, on trouve peu de bijoux anciens. Les joailliers ont aussi signé de très beaux pommeaux de cannes en or et cristal. Les cannes sont d'ailleurs très recherchées par les collectionneurs. Ce sont, au début 1900, non pas des accessoires de marche, mais de véritables ornements pour les messieurs au même titre que les bijoux pour les dames. Elles sont donc très souvent ornées de pommeaux en matière précieuse, ivoire, pierres dures (cornaline, jade, etc...), corne de rhinocéros, cristal gravé en intaille. La diversité et la finesse de sculpture entre les différentes têtes de bouledogue en ivoire est assez stupéfiante. Ce sont de véritables oeuvres d'art.

cannes.jpg

 

Porcelaine et faïence

Restent bien sûr tous les objets en porcelaine ou en faïence qui ont été fabriqués jusqu'au années quarante. Le bouledogue français peut être sujet de vitrine, représenté dans toutes les positions et tous les styles, par des manufactures plus ou moins célèbres.

porcelaine-3.jpg

Il peut aussi avoir un usage et la liste est longue et diversifiée : salière, poivrière, moutardier, porte-couteau, rond de serviette, cendrier, bonbonnière, bocal à sucre ou confiture, flacon à liqueur ou à parfum, tirelire, serre-livres, et lampe veilleuse simple ou brûle-parfum.

porcelaine-1.jpg

 

Les plus beaux sujets sont en provenance d'Allemagne (porcelaine blanche de Meissen à la finesse exceptionnelle, Nymphenburg, Rosenthal) et du Danemark (Manufacture royale et Bing & Gröndhal). L'Autriche a fabriqué en série beaucoup de bouledogue en porcelaine à la fin 1800 et au début 1900. Plus tard c'est au Japon que l'on doit une foule de petits sujets de facture plus modeste et de prix très raisonnable. Paradoxalement, la France n'a pratiquement pas produit de bouledogues en porcelaine. On trouve surtout quelques faïences craquelées des années trente qui reviennent à la mode de nos jours.

sel-et-poivre.jpg

 

Le collectionneur a donc le choix pour assouvir sa passion. Néanmoins, laquête est de plus en plus difficile et les objets de qualité de plus en plus chers. Le bouledogue français est à la mode en France, mais aussi aux Etas-Unis, au japon. La concurence est donc âpre et fait monter les prix des plus belles pièces.

 porcelaine-2.jpg

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 00:45

Le bouledogue français ayant fait ses débuts mondains dans les milieux artistiques de la fin du XIXème et du début du XXème siècle, il est tout à fait logique qu'il ait été le sujet de très nombreuses oeuvres d'artistes connus de cette époque.

 

Peinture

Le peintre français le plus célébre a été, sans nul doute, Henri de Toulouse-Lautrec. Une photographie, prise en 1896 au Bosc, dans la cour du châteu familial, nous montre toute la famille Toulouse-Lautrec réunie, avec aux pieds de sa grand mère Gabrielle, le bouledogue français bringé Tuck.

 Toulouse Lautrec et son bouledogue

 

Il en fera plusieurs dessins, dont une lithographie pour le menu du mariage de son cousin Emmanuel Tapié de Celeyran. Une très belle peinture du chien Bouboule, appartenant à Mme Palmyre, tenancière de maison close, figure au musée d'Albi.

Famille Touloouse Lautrec et Bouledogue 

Le peintre animalier Léon Danchin, dont les lithographies de chiens de chasse sont très nombreuses, a fait un très joli pastel de deux têtes de bouledogues français, dont il a été tiré plusieurs lithographies.

Léon DANCHIN 

 

André Margat a souvent pris le bouledogue pour modèle et a illustré d'une splendide suite de bois gravés un ravissant livre d'Andrée Pragane, racontant la vie du petit thomas, un bouledogue français, bien entendu. Il a fait en 1950 un superbe pastel d'un bouledogue, Whisley de Gerenton, dont nous avons même les origines précises.

 

Plus récemment, c'est Andy Warhol qui a peint le chien d'Yves Saint Laurent.

Andy Warhol

 

On trouve cependant assez peu de peintures anciennes en France, alors qu'elles sont plus fréquentes en Grande Bretagne. L'un des peintres animaliers les plus réputés, peintre des chiens de la cour royale britanique, Frances Fairman (1836-1923), nous a laissé une très belle huile sur toile de Benoît, un chien bringé âgé. De très belles huiles ont également été peintes par Wardle et les eaux fortes d'Herbert Dicksee (1862-1942) sont réputées à juste titre.

Herbert Dicksee

 

Sculpture

De nombreux sculpteurs ont pris le bouledogue français pour modèle. L'un des plus célèbres, Rembrandt Bugatti (1884-1916) prit, en 1905, pour modèle le bouledogue français de sa mère. Il lui en dédicaçà un exemplaire et l'autre à son ami, le fondeur Valsuani. Il y a actuellement trois exemplaires grand format (28,4 x 27 x 18cm) et un peu plus d'une trentaine de pièces de plus petit format (14 x 13 x 8cm). La finesse de la sculpture, la qualité de la patine, le soin apporté par le fondeur Hébrard en font des pièces de grande valeur artistique et marchande.

Rembrandt-Bugatti.jpg

 

Edouard Marcel Sandoz (né à Bâle en 1881 et mort en 1971 à Lausanne), céramiste, peintre, sculpteur, tomba lui aussi sous le charme du bouledogue français. Lors de son premier séjour en Italie, il rencontra une délicieuse dame d'un certain âge accompagnée d'un superbe bouledogue. Cette personne s'intéressa aux croquis du jeune homme. Le lendemain, un domestique le pria de se rendre chez la reine mère d'Italie, qui n'était autre que la propriétaire du beau bouledogue de la veille. Il fît donc de son chien un magnifique bronze.

Edouard-Marcel-Sandoz.jpg

 

Si l'achat d'une telle pièce n'est pas à la portée de toutes les bourses, on peut se contenter d'acquérir, si on la trouve, une porcelaine de Limoges, signée du même artiste, une mère bouledogue avec deux chiots, qui peut servir de bonbonnière ou de sucrier. Preuve que le bouledogue français était le compagnon des artistes, il pose au centre d'une photo de groupe, prise à l'Ecole des Beaux-Arts, en compagnie de Sandoz et Palma, son ami et praticien.

 

On attribue souvent à Pompon un très beau bronze, toujours dénommé "bouledogue" dans les revues spécialisées et les catalogues de vente ; il s'agit en fait d'un Boston Terrier qui appartenait à un ami proche. Cependant, à l'époque, le bouledogue étant plus fin et élancé que de nos jours, la confusion est explicable.

pompon.jpg 

On peut citer biend 'autres sculpteurs, Samson, Dreux, Navellier, Lachambre, Tourgueneff, Coty, Boudarel et tant d'autres. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : BEST BULLDOG BLOG
  • : Ce blog est consacré au bouledogue.
  • Contact

Visiteurs / Visitors

Papou 11.08.07 Cabanon 5A

Chez Francesca 09 août 2010

Papou pendant la sieste

Catégories

NOTE

BEST BULLDOG BLOG n'est pas propriétaire des droits relatifs à la publication des images. Le blog essaie autant ce faire se peut de donner des informations relatives à leur origines. Si vous détenez les droits de l'une des images publiées et souhaitez l'en voire disparaître merci de bien vouloir me contacter, elle sera retirée dès que possible.